L'hypnose est une proposition

offerte par un thérapeute favorisant

le libre accès à la compétence créative

Une nouvelle perspective psychothérapeutique

 

« Trop de thérapeutes essayent de rassurer leurs patients ; ils essaient de déposséder

leurs patients de la réalité de leurs symptômes plutôt que d'accepter et de travailler

avec cette réalité. » Tiré de L'hypnose thérapeutique : Quatre conférences de Milton Erickson
 

Le corps est le lieu de perceptions réelles (les six sens) ou virtuelles (les impressions),

le cerveau ne fait qu'interpréter les stimuli et classer ceux-ci dans un registre du connu.

Puisque nous avons accès à l'imaginaire, une cinquième dimension, un non espace-temps, autant que cet outil devienne notre conseiller et notre bras droit (ou gauche).

 

Grâce à l'hypnose, nous avons accès à une réalité bien au-delà de ce que l'égo pensant et structurant* peut capter dans les limites de ses objectifs de survie.

 

Pourquoi parlons-nous de réalité alors qu'il s'agit d'imaginaire ? Parce que cette énergie crée la perception, rend le non existant réel. Nous percevons ce que nous croyons voir. Le reste auquel nous n'attachons pas d'importance tombe dans l'oubli.

 

Neurobiologiquement, par imitation, nos neurones miroir s'occupent de matérialiser le projet de cette matrice. En fait, nous agissons en fonction de nos désirs, pensées, anticipations, répulsions ou attraits, etc. Ces moteurs du comportement sont initiés par une énergie dont il est impossible de percevoir la provenance, car elle est immense et bien au-delà de l'ensemble de nos identités :

                                                 elle se nomme la vie .

P.M.

* Steve Taylor (2013) La chute. Éditions AdA inc.